Le bien-être de tous, pour toujours.

Il s’agit probablement de la phrase préférée des employés du parc. Nous la récitons même au début de chaque séance de nos programmes éducatifs. Pourquoi ? Parce qu’elle nous rappelle l’importance de la durabilité – chaque geste posé doit répondre à nos besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures. De la conception de notre parc, à nos initiatives diverses et aux programmes de notre Centre de découverte, la durabilité est au cœur de tout ce que nous faisons.

Voici quelques exemples d’initiatives de durabilité récentes.

Système de gestion des eaux pluviales
Jeune forêt urbaine
Prairie à herbes hautes
Agriculture urbaine
Protection des pollinisateurs
Projets et initiatives
Programmes éducatifs et partenariats

Système de gestion des eaux pluviales

A large body of water and a cloudy sky.

Saviez-vous que nous avons un système de gestion des eaux pluviales au parc ? Le réseau a été conçu pour traiter une zone de drainage de 173 hectares (427 acres), dont 48 hectares (119 acres) se trouvent sur les terrains de Downsview. On y trouve un lac de 3,6 hectares (9 acres) et trois étangs servant de lits de filtration, une forêt urbaine, une prairie à herbes hautes, un pré, un verger et plusieurs rigoles de drainage biologique (des dépressions végétalisées peu profondes conçues pour recueillir et traiter les eaux pluviales). Tous ces éléments naturels réunis ont pour effet de canaliser l’excès d’eau et de ralentir son écoulement. Il y a donc moins d’inondations et la nature dispose de plus de temps pour filtrer l’eau qui rejoint ensuite le ruisseau Black Creek, puis finalement, la rivière Humber ! 



Foire aux questions

Comment le système améliore-t-il la qualité de l’eau ?

Le système assure une meilleure filtration de l’eau, en éliminant près de 80 pour cent des matières en suspension dans les eaux de ruissellement.

Quel effet le système a-t-il sur le bilan hydrique du parc ?

Le système améliore le bilan hydrique à l’intérieur du parc en recueillant et en contrôlant les précipitations annuelles. Grâce à ce système, une plus grande quantité de pluie peut être retenue sur place et éliminée naturellement par infiltration (processus par lequel l’eau à la surface du sol pénètre dans ce dernier), évaporation (mouvement de l’eau de surface vers le ciel) et transpiration (processus par lequel l’eau à la surface des feuilles, des tiges et des fleurs se transforme en gaz).

Le système peut-il déborder ?

C’est très peu probable puisqu’il est conçu pour traiter un volume de ruissellement équivalent à un événement pluvieux dont la période de retour est de 1 pour 100 ans. Ce type d’événement a une probabilité de se produire ou d’être dépassé une fois tous les cent ans, mais il y a aussi un pour cent de chance qu’il se produise chaque année. 

Quelle est la profondeur du lac ?

La profondeur maximale du lac est de trois ou quatre mètres !

Quels rôles la forêt urbaine, la prairie à herbes hautes, le pré et le verger jouent-ils dans le système ?

La forêt urbaine, la prairie à herbes hautes, le pré et le verger améliorent la capacité du parc à retenir l’eau. Le couvert forestier peut retenir environ 12 millimètres (0,5 pouces) de pluie, alors que le pré peut retenir de 10 à 12 millimètres (0,4 à 0,5 pouces) de pluie. Ils contribuent aussi à l’amélioration du bilan hydrique du parc par évapotranspiration. L’évapotranspiration est la somme de l’évaporation de la surface du sol et de la transpiration des plantes.

Jeune forêt urbaine

A dirt path and trees on either side.

La plupart des arbres du site ont moins de 20 ans ! En 2005, nous avons d’abord éliminé de vieilles routes, d’anciens trottoirs, stationnements et infrastructures souterraines de services publics. Certaines zones ont été modifiées pour faciliter l’écoulement des eaux et préparer l’arrivée de futurs éléments tels que le sentier du circuit. La préparation du sol était l’une des tâches les plus importantes pour favoriser la croissance de plantes en bonne santé.

Comme le sol était à base d’argile grandement compacté, il a été retourné sur une profondeur de 60 centimètres (deux pieds) afin de créer une porosité suffisante à l’absorption d’air frais et d’eau. Puis, un paillis de feuilles compostées d’une épaisseur de 10 centimètres (quatre pouces) a été ajouté. Au total, 16 000 mètres cubes (565 035 pieds cubes) de compost ont été mélangés au sol – l’équivalent du volume d’eau de cinq piscines olympiques.

Il n’y a eu aucune importation ou exportation de terre au parc et toutes les matières retirées, comme le béton et l’asphalte, ont été recyclées et réutilisées, autant que possible, sur les autres projets du site. Toute terre végétale retirée durant le nivellement a été remise en place, selon les besoins.

Au cours de la première phase, deux rigoles de drainage biologiques ont été construites pour permettre l’écoulement des eaux dans la forêt. Ces rigoles sont des zones conçues pour retirer le limon et la pollution des eaux de ruissellement. Elles forment des zones de drainage superficielles dont les limites légèrement inclinées sont couvertes de végétation, de compost ou de cailloux. L’eau s’écoule le long du fossé et est filtrée avant de pénétrer dans le sol de la rigole.

Après avoir fertilisé les sols, nous avons favorisé leur régénération en plantant des herbes pour prévenir l’érosion (affouillement) et l’évaporation (perte d’humidité du sol) et pour attirer les microorganismes qui libèrent des nutriments dont le sol a grandement besoin.

Le Parc Downsview compte sur l’aide du public et le bénévolat du secteur privé pour la plantation et l’entretien de la forêt urbaine. Nous aimerions remercier les milliers de bénévoles qui nous ont prêté main-forte en plantant des arbres sous la pluie, le grésil, le soleil brûlant et la neige, et ce, depuis 2007.

Plus de 15 ans après la plantation du premier arbre, nous avons maintenant une forêt où vit une faune épanouie dans son habitat naturel. Afin de maintenir ce refuge pour la faune et cet espace vert durable pour les générations à venir, nous tentons de déterminer les valeurs sûres et les éléments à améliorer. À long terme, nous aimerions diversifier les plantes (pour favoriser la présence d’espèces indigènes à l’écosystème et capables de résister à une fréquence accrue d’événements météorologiques majeurs), améliorer les espaces d’habitat et vous offrir plus d’occasions de profiter de la nature. En septembre 2021, nous avons lancé le Plan de résilience de la forêt urbaine pour atteindre cet objectif et assurer la croissance et prospérité de notre jeune forêt pour les décennies à venir.

Ce projet d’une durée de trois ans est soutenu par le Groupe Banque TD. Nous ferons appel à vous pour garantir la prospérité de cette initiative !

Voici certains éléments clés du projet et diverses façons de s’impliquer :

1

Évaluation écologique et plan de surveillance

  • Apprentissage sur la faune et la flore du Parc Downsview 
  • Création d’un plan de gestion forestière pour la protection et l’expansion future 
2

Participation de la collectivité 

  • Rétroaction de la communauté et occasions de collaborer à la planification de la santé à long terme de la forêt
  • Participation à des initiatives communautaires. Exemples :
    - Retrait d’espèces envahissantes, événements de plantation et autres initiatives de gérance 
    - Programme des ambassadeurs du parc
    - Programmes communautaires axés sur la nature

Groupe Banque TD – espaces verts 


"À la TD, nous estimons avoir un devoir envers les générations futures : prendre soin de notre planète. L’aménagement d’espaces verts fait partie de notre soutien aux collectivités partout en Amérique du Nord. Nous voulons contribuer à la création d’une planète plus dynamique en poursuivant la croissance et l’amélioration des espaces verts pour tous. Les avantages ne se limitent pas à l’environnement, mais sont également d’ordre social, économique et liés à la santé."

 Le boisé, une étendue subsistante d’une des terres de la famille Boake, porte maintenant le nom de boisé Boake et fait partie de la forêt urbaine. Il est situé à l’est du sentier Sesqui et à l’ouest de la prairie à herbes hautes. Pour en savoir plus sur le boisé Boake, consultez la page de la forêt urbaine.

Prairie à herbes hautes

A person standing in a colourful field of tallgrass.

En 2016, en partenariat avec Tallgrass Ontario, nous avons préparé le site à l’origine de l’actuelle prairie à herbes hautes. Pour assurer la prospérité d’une communauté végétale à herbes hautes, un contrôle strict de la végétation, durant la première année de préparation du site, est absolument nécessaire.

Le Parc Downsview a établi un certain nombre de parcelles d’essai de prairie à herbes hautes sur son territoire. Trente-sept espèces d’herbes et fleurs indigènes ont été plantées sur une parcelle d’essai. Nous avons ainsi pu savoir comment ces espèces évoluent dans les microclimats du Parc Downsview. Les parcelles d’essai ont aussi été utilisées pour la récolte des semences dont les plants ont été cultivés en serre.

À l’automne 2016, le site a été labouré et ensemencé d’une culture de couverture d’avoine. Cette culture de couverture a joué un rôle crucial dans la stabilisation du site, en réduisant l’érosion causée par le vent et l’eau et en empêchant les graines non indigènes de se fixer. L’avoine a ensuite dépéri en hiver, mais le site était alors prêt pour la plantation et l’ensemencement de la prairie !

En juin 2017, nos employés et bénévoles ont planté 600 plants d’herbes hautes lors de notre fête de la prairie. Un peu plus tard, 26 espèces indigènes de prairie ont été plantées sur le site. La prairie continue à s’enraciner en profondeur, ce qui est nécessaire pour avoir une prairie saine; la phase d’enracinement devrait se poursuivre pendant de nombreuses années. Nous continuons à surveiller l’enracinement de la prairie et assurons son entretien pour prévenir la croissance d’espèces envahissantes. 

Au cours des dernières années, des élèves de Madonna Catholic Secondary School ont participé au projet en cultivant et plantant des espèces dans la prairie.

Pour en savoir plus sur ce projet et consulter la FAQ, consultez la page de la prairie à herbes hautes.

Agriculture urbaine

A variety of colourful fruits and vegetables for sale.

Avoir accès à une nourriture de qualité près de la maison est l’objectif de notre projet d’agriculture urbaine.

Des agriculteurs font pousser de la nourriture saine, sans pesticides, dans le Parc Downsview.

Vous vous demandez ce qu’ils y font pousser ou comment vous impliquer ?

Consultez la page de l’agriculture urbaine pour en savoir plus.&nbsp

Protection des pollinisateurs

Bee pollinating

Le Parc Downsview, l'un des plus grands espaces verts urbains de Toronto, s'est engagé à assurer la durabilité et fait sa part pour supporter les populations de pollinisateurs.

  • Chaque année, le parc Downsview accueille plus de 10 000 enseignants, élèves et autres participants de toute la province dans le cadre de ses programmes axés sur la durabilité - comment les individus d'aujourd'hui peuvent vivre de manière à assurer le bien-être de tous, et ce, pour toujours. Pour en savoir plus sur les programmes scolaires du parc, les excursions communautaires ou les programmes de nature communautaires, consultez le site parcdownsview.ca/apprendre-et-echanger.
  • Grâce au généreux soutien de la Fondation TD des amis de l'environnement, le Parc Downsview aménage un habitat pour les colibris et invite les membres de la collectivité à aider à planter des plantes locales qui fourniront un habitat et de la nourriture aux oiseaux et aux insectes pollinisateurs. Les séances de plantation auront lieu le dimanche 11 septembre 2022, de 10 h à 12 h et de 13 h à 15 h. Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour vous inscrire, consultez le site Connexion Nature plantation de plantes pour les colibris.
  • Les membres de l'équipe du Parc Downsview sont certifiés par le Monarch Teacher Network pour élever des papillons monarques sauvages afin de soutenir les efforts de conservation et d’éducation.
  • Le Parc Downsview dispose d'une station Monarch Way enregistrée, située à l'est du bâtiment du 70, avenue Canuck, à côté du stationnement.
  • Le Parc est fier d'être un lieu d'accueil pour les populations d'abeilles urbaines, en partenariat avec des chercheurs de l'université de York. Pour en savoir plus sur ce projet antérieur, visitez le www.macivorlab.ca/.
  • Le personnel du Parc Downsview anime régulièrement des activités de fabrication de « bombes de graines », apprenant aux participants comment combiner de la terre, de l'argile et des mélanges de graines locales pour créer une « bombe de graines » qu'ils peuvent planter dans des zones naturalisées pour soutenir les pollinisateurs.
  • Le Parc est un fier partenaire du projet Swallowtail, qui accueille des initiatives dirigées par des bénévoles visant à établir et à protéger les habitats des papilioninés.
  • Le défi annuel des tournesols de Downsview consiste à faire pousser des tournesols locaux dans le parc et à distribuer des plantes dans la communauté pour aider les pollinisateurs.

Projets et initiatives

A wooden bird box attached to a tree trunk.

Nous avons aussi lancé une série d’initiatives vertes et participé à la création de différents projets faisant la promotion de la durabilité, notamment les suivants :

Notre initiative en matière de gérance
Au Parc Downsview, la gérance consiste à planter des semences et des arbres, à marquer et à éliminer des espèces envahissantes (pour la protection de la biodiversité); ces activités sont souvent menées avec des groupes scolaires ou communautaires. Dans le passé, nous avons eu l’occasion d’entretenir un jardin pédagogique et d’y faire pousser les aliments utilisés lors de nos ateliers. 

Nos nichoirs pour oiseaux
Dans le cadre d’un partenariat avec le William Lyon Mackenzie Collegiate Institute, les élèves et enseignants ont fabriqué et installé neuf nichoirs à des emplacements stratégiques du Parc Downsview et des terrains de Downsview. Ces nichoirs fournissent un habitat de reproduction pour les oiseaux cavernicoles tels que les hirondelles bicolores, les merlebleus de l’Est, les crécerelles d’Amérique et les petits-ducs maculés.  

Le projet Ramenons le saumon
Pendant plus de 10 ans, le Centre de découverte a participé au projet Ramenons le saumon. Notre équipe d’éducation a pris soin de 100 alevins de saumon de l’Atlantique, du stade de l’œuf jusqu’à la maturité et le relâchement dans les cours d’eau locaux. Auparavant, le saumon de l’Atlantique se trouvait en abondance dans la région métropolitaine de Toronto, mais il a été chassé par la surpêche et la dégradation de ses habitats, causée par l’industrialisation. 

Soirée des papillons nocturnes au Parc Downsview
Le Parc Downsview et la Toronto Entomology Association ont organisé la première Soirée des papillons nocturnes en 2021. Un éclairage spécial a été mis en place pour attirer une variété d’insectes nocturnes. L’événement a été couronné de succès; plus de 50 espèces de papillons de nuit ont été identifiées dans les forêts du parc.

Programmes éducatifs et partenariats

A close-up shot of a green maple leaf.

Depuis plusieurs années, nos programmes éducatifs et communautaires portent sur divers thèmes en lien avec la durabilité et sont offerts en collaboration avec différents partenaires tels :

•    Le Toronto Wildlife Centre
•    Le Toronto Beekeepers’ Collective
•    Fresh City Farms
•    Sundance Harvest 
•    Toronto Black Farmers and Growers Collective

Le Groupe Banque TD soutient aussi nos programmes éducatifs par l’entremise des initiatives de durabilité suivantes :

•    La Fondation TD des amis de l’environnement
•    La promesse TD Prêts à agir